Vous êtes ici

Octalfa 360 Enjeux d'Avenir

e85212

En collaboration avec Initiative Octalfa *, Le FCP Octalfa 360 Enjeux d'avenir est un fonds unique qui repose sur le concept fondamental de l’amélioration des conditions de vie et de l’environnement de l’être humain.

 

Ce fonds a pour objectif de participer majoritairement à l'évolution des marchés actions de sociétés développant des technologies innovantes à fort potentiel dans les secteurs de la santé, de l'environnement, des énergies renouvelables et du développement durable.  

 

3 raisons d'investir dans Octalfa 360 Enjeux d'Avenir

 

  • Une solution d’investissement décorrelée qui permet de diminuer le risque d’un portefeuille dynamique
  • Une source de diversification pour le portefeuille type d’un épargnant européen
  • Un amplificateur de performance dans un portefeuille équilibré ou prudent

 

 

Votre argent sera investie dans des instruments financiers sélectionnés par la société de gestion. Ces instruments connaîtront les évolutions et aléas des marchés d’actions à la hausse comme à la baisse. Au travers des investissements du Fonds, l’investisseur peut être exposé aux principaux risques suivants : › risque de perte en capital, › risque discrétionnaire et d’allocation d’actifs, › risque lié au marché des actions, › risque de concentration, › risque de taux, › risque de crédit, › risque de change.

* Initiative Octalfa est une société d’investissement française, participant au financement de projets innovants, associatifs, avec une orientation sociale, environnementale et médicale.

Performances
Performance cumulée du fonds sur la période sélectionnée : Performance cumulée du benchmark sur la période sélectionnée :
VL au 27/03/2017Perf. YTDPerf. 2016Perf. 2015Perf. 2014
Octalfa 360 Enjeux d'Avenir 1467.08€0.33%-16.88%17.72%1.13%
Benchmark137.63€6.02%-12.17%9.9%12.66%
Caractéristiques

Code ISIN : FR0010733949

Forme juridique : FCP

Date de création : 30/04/2009

Indicateur de référence : 50% MSCI world pharma biotech & life scs. $ div réinvestis, 50% S&P global clean energy € div réinvestis

Horizon de placement : 5 ans

Fréquence de la VL : Quotidienne

Gérant : Véronique CROLARD

Code bloomberg : OCTHGRT FP

Devise de référence : EUR

Cat. Morningstar : Actions secteur autres  - Cat. Europerformance : Div inter

dominante action - Frais de gestion : 2% TTC max p.a.

Commission de surperformance : 10% au-delà de l’indice de réf. majoré de 2,50%, 20% au-delà de l’indice de réf. majoré de 4,50%

Droits d’entrée : 3% max - Droits de sortie : 3% max

 

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Echelle de risque
6 / 7
Allocations / Ratios
Données au 27/03/2017


Evolution historique de l'allocation d'actifs

L'illustration ci-dessous permet une compréhension du caractère mobile de notre gestion. La ventilation entre les secteurs des technologies de la santé et de l’environnement pouvant varier opportunément.

 

Répartition par classe d'actifs

La représentation ci-après montre la dernière ventilation connue du fonds entre les principales classes d’actifs ou instruments financiers utilisés par le gérant.

 

Répartition sous-sectorielle

Nous opérons ci-dessous une ventilation des actifs du portefeuille par secteur conformément aux nomenclatures de référence du ou des indices de référence du fonds.

 

Contribution de performance sous-sectorielle

Parce qu’il est indispensable de comprendre l’origine d’une sur ou sous performance, nous mesurons en permanence cette dernière et vous livrons ci-après cet indicateur.

 

Principales lignes

SANOFI-AVENTIS6.65
SHIRE PLC5.79
MERCK & CO5.56
BIOGEN IDEC INC5.38
GILEAD SCIENCES5.28

 

 

 

Commentaires de gestion

Après une année 2016 particulièrement difficile pour le secteur pharmacie et biotech, le mois de février confirme la recovery de ce secteur en 2017. Au-delà des questions de valorisation qui peuvent désormais apparaître comme attractives, quelques points fondamentaux positifs sont à souligner. Beaucoup de sociétés du secteur arrivent en 2017 avec des vagues de lancement très importantes, démontrant que l’ensemble du secteur retrouve une certaine capacité d’innovation. Lors de la publication des comptes des entreprises, ces dernières ont fait un point précis sur leur pipe. Ainsi Astrazeneca a annoncé un newsflow très riche en 2017 avec un retour à une croissance forte en 2018 selon les analystes aussi bien en topline (CAGR 2017-2020e de 8%) que bottom line (CAGR 2017-2020e de 15%), et cette croissance devrait être la plus forte du secteur sur la période 2017-2020. Grâce à sa stratégie d’externalisation des actifs non core, le management recentre son portefeuille vers des produits de spécialités à plus forte rentabilité (diminution des SG&A), améliorant ainsi la marge du groupe. Roche a aussi annoncé que l’étude Aphinity, médicament destiné à soigner en particulier le cancer du sein, montrait une amélioration significative sur les patients (produit en phase 3). Sanofi n’est pas en reste en présentant lors de la publication des résultats un mix favorable sur trois axes : un bon développement des activités phares actuelles (vaccins, OTC, maladies rares), des inquiétudes moins fortes sur le diabète et surtout il a annoncé une nouvelle ère de lancement de grands produits mondiaux. Nous assistons à un mouvement assez similaire au sein du secteur biotech, ce dernier étant également stimulé par différentes rumeurs de rachats comme celui de Genfit par Novartis.

Sur ce mois, le fonds a progressé de +3,28% portant la hausse annuelle à +4,35%, confirmant ainsi la forte recovery de l’ensemble de ce secteur. Sur le mois de mars, nous allons diversifier un peu plus le portefeuille car il reste à aujourd’hui un peu trop concentré, 21 lignes seulement. Cette diversification va se faire par un recentrage sur des valeurs pharmaceutiques et sur des biotechs. Sur ce mois, nous avons bénéficié de la forte progression de Intercept, Amgen, Biogen, Shire et Jazz pharmaceutical. A l’inverse, le fonds a été fortement pénalisé par Nordex, Innate Pharma et dans une moindre mesure Johnson Controls. En début de mois, nous avons déjà effectué des ajustements avec des allégements sur Shire, Amgen, Jazz, Intercept, Glaxo et Alexion. Nous sommes enfin rentrés sur Qiagen, essentiellement pour des questions de valorisation.

Jean-Noël Vieille le 08/03/2017

Analyse

Janvier 2014

JAZZ PHARMACEUTICALS (NASDAQ : JAZZ)

Construite patiemment et prudemment sur un ensemble de médicaments destinés aux maladies rares et graves, Jazz Pharmaceuticals effectue un parcours boursier remarquable. Sa capitalisation boursière (7 MM$) a été multipliée par 7 en 5 ans.
L’activité R&D reste minoritaire, la société croissant essentiellement par acquisitions, ce que son cash-flow lui permet. Au cours des différentes acquisitions menées (Orphan Medical en 2005, Azur Pharma en 2011, EUSA Pharma en 2012), Jazz Pharmaceuticals a su patiemment intégrer un portefeuille de quelques médicaments essentiels, destinés à traiter des affections sérieuses.
Son produit principal reste Xyrem®, l’oxybate de sodium, destiné à traiter la narcolepsie1 chez les patients adultes présentant une cataplexie2. Ce produit (environ 600 M$ de revenus) reste cependant soumis à une surveillance importante, car il peut être utilisé à des fins détournées (drogue du violeur, car il induit une désinhibition, un état hypnotique et des amnésies).
Acquis dans le portefeuille d’Eusa Pharma, Erwinase® est une enzyme utilisée dans le traitement des leucémies aiguës lymphoblastiques3. C’est le second produit de Jazz Pharmaceuticals, avec près de 200 M$ en 2013.
La société possède aussi un portefeuille de produits en développement dont le risque est assez modeste.
Très récemment, la société a indiqué être en position d’acquérir une société italienne, Gentium Pharmaceuticals, pour environ 1 MM$. Cette société apportera le défibrotide (Defitelio®) un médicament récemment approuvé en Europe pour le traitement d’une complication mortelle de la greffe de moelle, la maladie veino-occlusive hépatique sévère4.
Ainsi, Jazz se constitue un portefeuille riche en produits très utiles, et réduit ainsi sa dépendance au Xyrem®, ce qui lui permettra sans doute, à terme, d’être très attractive pour une big pharma désirant s’implanter dans le domaine des médicaments innovants destinés au traitement des maladies rares et graves.
Avec des revenus de l’ordre de 900 M$ en 2013, une marge brute de l’ordre de 90% et un résultat net de l’ordre de 250 M$, ce qui est tout à fait considérable, Jazz Pharmaceuticals, dont la société de tête est basée en Irlande, justifie de vrais atouts pour devenir la « specialty pharma company » dont on va parler.

Octalfa 360 Enjeux d’Avenir suit cette valeur et s’attend à des informations importantes à moyen terme.

1. La narcolepsie ou « maladie de Gélineau », est une maladie rare, caractérisée par un temps de sommeil excessif durant lequel le patient ressent une fatigue extrême. Il peut ainsi s'endormir involontairement à tout moment.2. La cataplexie est une faiblesse musculaire ressentie lors d’émotions fortes, avec ou sans altération de la conscience. Elle peut toucher l’ensemble des muscles et conduire à la chute du malade.3. La leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) est le cancer le plus fréquent chez l’enfant. Elle est liée à la multiplication incontrôlée de lymphoblastes qui envahissent la moelle osseuse. La LAL est une maladie rare puisque l’on compte moins de 300 nouveaux cas chaque année en France.4. La maladie veino-occlusive hépatique est une atteinte des capillaires hépatiques, entraînant une obstruction des petites veines hépatiques. Dans les pays développés, la maladie est essentiellement observée au décours des greffes de cellules souches hématopoïétiques. La maladie peut également survenir à la suite d'une chimiothérapie ou d'une radiothérapie. Les formes les plus graves sont associées à des infections bactériennes sévères et une défaillance multi-viscérale, avec une mortalité élevée (jusqu'à 90%)